Libres propos d’une Alumna

Libres propos d’une Alumna

Charlotte Weitig, ancienne élève de l’E.S.T. (promo 2016) précédemment Responsable Pôle Projet chez Everoad by Sender, puis Office & Happiness  Manager chez Luko est, aujourd’hui, Consultante en Organisation Industrielle & Supply-Chain chez Fab Academy du Pôle formation de l’ UIMM ; Voici ses libres propos

 

Et si on adaptait le « Pair Programming » aux métiers de la Supply-Chain ? !

A l’ère de la Covid, de la crise économique et des questionnements en tout genre, une certitude demeure : nous avons plus que besoin de nos collaborateurs.

Jeunes et moins jeunes, c’est ensemble qu’ils formeront un tout, une force pour l’entreprise. Mais comment réellement les connecter, à l’heure de l’ultra connexion ?

La Supply-Chain évolue à mille à l’heure. 2020 a été un tournant dans l’histoire de nos métiers et nous y voyons déjà les répercussions :

on parle de nous, de nos métiers.

C’est l’occasion unique de montrer de quoi nous sommes capables !

Mais les entreprises suivront-elles ?

Les entreprises sauront-elles réellement s’adapter sur le long terme ? C’est-à-dire Devenir agile.

Un mot à la mode certes, mais néanmoins primordial dans une époque où tout bouge vite, et loin.

Nos entreprises ont souvent des décideurs de la Supply-Chain qui sont en poste depuis « belle lurette », souvent formés sur le tas, rarement tournés vers l’extérieur et je m’interroge…

Sont-ils encore capables de remettre en question leur process ?

On le sait, quand on a « la tête dans le guidon », difficile de prendre de la hauteur.

Et pourtant, n’est-ce pas là où une entreprise pourra faire ressortir le meilleur d’elle-même ?

En apprenant à ses collaborateurs à se remettre en question ?

En leur apprenant à travailler en équipe ? Ensemble.

Trop souvent, on voit des collaborateurs se « tirer dans les pattes » au lieu de travailler main dans la main vers un objectif commun.

Après tout, les développeurs travaillent bien régulièrement en « Pair Programming ».

Pourquoi pas nous ?

Deux programmeurs partagent un seul poste de travail (écran, clavier, souris), se répartissant les rôles entre un "conducteur" (aux commandes) et un "copilote" (surveillant l'écran et intervenant en cas de besoin), intervertissant les rôles fréquemment.

De l'anglais "pair programming", ou programmation (ou développement) par paires, on parle aussi de « binômage ».

Pour l’entreprise, ce partage de connaissance permet de fournir un "code plus propre", avec moins de problème et donc moins de maintenance derrière.

Cela augmente la qualité de manière considérable.

Cette méthode de travail permet de brainstomer efficacement.

En pratiquant.

En associant collaborateurs expérimentés et collaborateurs en quête d’apprentissage, les résultats ne seraient-ils pas super positifs ?

Faire fusionner les idées et constater la satisfaction d’un travail réalisé ensemble.

Pourquoi ne pas préparer l’avenir et laisser les jeunes, moins expérimentés, mais peut-être plus agile, aux commandes ?

Double bénéfice : on apprend et on enseigne. Donc, dans les 2 cas, il en ressort un enrichissement.

Que dis-jeTriple bénéfice :

D’après Gallup, la célèbre firme américaine d'analyse et de conseil basée à Washington, presque 90% des employés ne sont “pas engagés” voire “activement désengagés” de leur emploi.

Des employés mécontents coûtent chaque année 450 à 550 milliards de dollars en perte de productivité.

Ça laisse à réfléchir. L’enseignement, la transmission des savoirs, mais surtout, le sentiment d’évoluer, ne répondrait pas au besoin de quête de sens que tout à chacun a ? C'est un autre sujet...

Et si nous innovions dans nos méthodes de travail ? En 2021, tout est possible, le meilleur comme le pire. So ? Let’s go…

Inscription à la newsletter

S'il vous plaît, attendez...
Voulez-vous être averti lorsque notre article est publié? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
J’accepte les conditions générales de ventes et offres promo.
S’inscrire Brochures Contact
Please wait...

Subscribe to our newsletter

Want to be notified when our article is published? Enter your email address and name below to be the first to know.